Qu’est-ce que le Bitcoin ? | Finanbulles

Qu’est-ce que le Bitcoin ?

Depuis sa création, le Bitcoin a toujours été au cœur des polémiques ; les uns le considérant comme une monnaie à part entière, les autres comme un cryptoactif. Pour d’autres encore, le Bitcoin serait illégal parce que hors du champ des monnaies légales. Au milieu de cette polémique, il est difficile pour une personne lambda de mettre une définition claire et précise sur ce qu’est réellement le Bitcoin. Alors, qu’est-ce que le Bitcoin ?

 

Bitcoin, une réponse à la crise de liquidité de 2008

Pour répondre la question « qu’est-ce qu’est le Bitcoin ? », il faut remonter à ses origines. À l’automne 2008, le système bancaire américain a été victime d’un krach caractérisé par une crise de liquidité.

Avec l’effet domino, la crise s’est exportée des États-Unis vers le reste du monde pour finalement devenir systémique. La plupart des monnaies étrangères connurent alors des dévaluations massives.

C’est alors que Satoshi Nakamoto a eu l’idée de créer le 3 janvier 2009 une monnaie réunissant des caractéristiques précises :

  • elle est totalement immatérielle, étant généré par un protocole informatique composé de chiffres et de lettres, afin qu’elle soit hors du champ d’une éventuelle crise de liquidité ;
  • elle n’est pas subordonnée au système bancaire classique. Son utilisation et son taux se font via un système pair-à-pair.

 

Bitcoin, unité monétaire électronique

C’est pour éviter qu’une nouvelle crise financière éclate du fait de l’absence de liquidité que le créateur du Bitcoin a pensé à une monnaie immatérielle. Ainsi, à la question de savoir « qu’est-ce que le Bitcoin ? », la réponse est tout d’abord, une monnaie virtuelle.

Étymologiquement, le Bitcoin dérive de « Bit » qui veut dire unité d’information binaire en anglais et « Coin » qui signifie pièce de monnaie. Littéralement, le Bitcoin est une unité composée d’informations binaires, qui a une valeur monétaire.

Le Bitcoin est rattaché à un système de cryptage qui lui vaut l’appellation de monnaie cryptographique, de cryptomonnaie ou de cryptoactif. Une cryptomonnaie est, en réalité, un actif virtuel stocké sur un support électronique et utilisé par une communauté d’internautes pour la réalisation de transactions sans aucun recours à une monnaie légale.

En cela, c’est une monnaie totalement immatérielle qui est considérée comme une unité monétaire digitale complètement indépendante du système bancaire classique. Ce qui renvoie à sa seconde nature.

 

Bitcoin, monnaie indépendante fonctionnant suivant un système de pair-à-pair

Lors de la crise de 2008, le second élément qui a contribué à l’écroulement du système bancaire, après la crise de liquidité, est la subordination des banques à un système bancaire central. C’est pourquoi le créateur du Bitcoin en a fait une monnaie régie par un système décentralisé. Il s’agit du système de paiement pair-à-pair.

Dans un système de paiement pair-à-pair ou « P2P », les échanges se font directement entre les entités d’un même réseau, sans que celles-ci soient subordonnées à une autorité centrale. Tout est fait en Open source, avec des supports universels.

En l’état, ce système s’oppose totalement au système bancaire et financier classique au sein duquel le taux de change des monnaies et leur valeur dépendent directement d’une banque centrale.

Tous les échanges relatifs au Bitcoin se font de façon décentralisée entre les acteurs, et ce, sans une infrastructure. Autrement dit, les pairs se partagent des ressources, en procédant au traitement de transactions sans avoir à se connecter à un serveur unique.

Chaque fois que des pairs traitent une information ou un code, cela leur permet de générer des blocs. Or, chaque bloc généré permet de créer de nouveaux Bitcoins. Le Bitcoin fonctionne donc sur la base de transactions à l’unité.

Toutes les unités forment des nœuds entre elles pour constituer ce que l’on appelle la Blockchain encore appelée chaîne de blocs. Ce qui permet, à la longue, de constituer des portefeuilles de Bitcoins par acteur.

 

Bitcoin, actif financier

À la question de savoir « qu’est-ce que le Bitcoin ? », il convient de retenir qu’il s’agit aussi d’un actif financier. À ce titre, il peut être échangé entre pairs ou servir de devise pour l’achat de biens et services en ligne.

Pour ce faire, il suffit de détenir un portefeuille de Bitcoins. En dehors de la première méthode de constitution, à savoir la création d’unités monétaires, un portefeuille (wallet) de Bitcoins peut se former par échange. Il faut, cependant, une clé pour débloquer la monnaie cryptographique.

En effet, le Bitcoin stocké dans un portefeuille A porte la signature numérique de ce dernier. Pour passer à un portefeuille B, cette signature doit être modifiée par une clé privée et celle-ci doit obligatoirement correspondre à l’adresse publique du portefeuille B. Le détenteur de ce portefeuille fournit donc la clé au détenteur du portefeuille A afin que celui-ci crédite son compte.

Par contre, si le Bitcoin est un actif financier virtuel, son stockage peut se faire aussi bien de façon matérielle qu’immatérielle. On parle alors de hardware wallet et de software wallet.