Bull market ou Marché Haussier : qu'est ce que c'est ? | Finanbulles

Bull market ou Marché Haussier : qu’est ce que c’est ?

Taureau à Wall Street New York

Les marchés boursiers ou financiers constituent des centres d’intérêt impressionnants pour atteindre la liberté financière. Dans cette optique, les investisseurs misent sur des actifs, des matières premières. Cependant, ces marchés connaissent deux tendances : le Bear (baisse) et le Bull (hausse). Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur le marché haussier.

 

Bull Market : définition

Graphique d'évolution marché boursier

Le Bull market est défini comme un marché haussier chez les Anglo-Saxons où on observe l’augmentation du prix d’un ou plusieurs actifs durant des semaines. Le terme « Bull » signifie en langue française taureau et « haussier » dans le secteur boursier. Son opposé est le Bear market.

De façon explicite, quand un marché ou un secteur connaît une hausse, on parle de marché haussier. C’est une expression qui se rapporte à l’anticipation du marché par les bulls. Les investisseurs prennent l’avantage sur plusieurs marchés financiers notamment ceux des devises, des actions, des indices et des matières premières. Les bulls markets sont conclus après un résultat négatif écrasant. Il s’agit essentiellement de faibles chiffres économiques ou de faibles profits.

 

Historique du Bull market/marché haussier

Sur les marchés financiers ou boursiers, « grand marché haussier » est le terme utilisé pour désigner les moments forts de hausse sur une longue période. Ces derniers couvrent une décennie. Historiquement, au 20ᵉ siècle, plus précisément dans les années de 1920, 1950 et 1990, les marchés boursiers ont connu un progrès exceptionnel. L’exception concerne le marché de Tokyo qui a eu des difficultés au cours de la dernière décennie (1990). Pendant ces trois décennies, la hausse est due à la croissance technologique et la baisse du coût du pétrole.

Dans les années 1920 en Asie, de bonnes performances haussières ont été enregistrées sur les marchés boursiers du monde et plus précisément à Tokyo. Au cours des années 1990, le plus grand marché haussier a connu un mouvement de démocratisation de Wall Street. Sur le marché de Taïwan, le plus grand Bull market a été noté entre 1984 et 1990. C’est au cours de cette période qu’a eu lieu l’indice de 500 points à 12 500 points. Dans les années 2000, les matières premières ainsi que les métaux ont eu le temps de faire leur petit chemin dans la catégorie des grands marchés haussiers.

 

Caractéristiques du Bull market/marché haussier

Le Bull market est caractérisé par une croissance de prix sur une longue période. On parle de bullish pour désigner les investisseurs haussiers, c’est-à-dire ceux qui prennent le risque d’acheter des actifs. Ces derniers sont convaincus de la hausse du marché et bénéficient de cet effet levier sur leur capital. Ils sont essentiellement caractérisés par un optimisme sans faille.

D’aucuns considèrent qu’un marché n’est haussier que lorsqu’il regorge plus d’investisseurs haussiers que d’investisseurs baissiers. Dans ce cas, on dira qu’il y a plus de taureaux que d’ours sur le marché. Le bullish et le bearish sont les deux forces présentes sur le marché financier. La prépondérance de l’un permet de déterminer le type de marché en question.

 

Différence entre le Bull market et le Bear market

Bull Market vs. Bear Market

On parle de marché Bull market lorsque tous les signaux permettant d’apprécier l’économie sont au vert. Cela veut dire que l’économie se porte bien. On constate que le Produit Intérieur Brut (PIB) ainsi que les stocks prennent du volume. Les emplois se multiplient à l’endroit des diplômés. Pendant la période haussière, le choix des titres est simple et facile. Toutefois, elle ne peut durer toute une vie. Elle peut faire suite à des situations catastrophiques surtout lorsque les stocks sont surévalués.

Pour ce qui est du marché baissier, l’économie fonctionne à reculons. Elle connaît une grande baisse notamment à propos du coût de ses actions. Les marchés baissiers constituent un frein pour les investisseurs s’ils sont dans la logique d’opérer des actions rentables. Pendant cette période, il est conseillé de faire la vente à découvert lorsque les stocks sont en baisse. Vous pouvez également préconiser la prudence en attendant la fin de la période avant d’acheter sur le marché haussier.

 

Comment tirer profit du marché haussier/Bull market

Les marchés financiers sont volatils. Ils connaissent des hauts et des bas qu’il est difficile à maîtriser. Le marché haussier permet aux investisseurs optimistes d’engrener des profits intéressants. Quant à l’arrivée du marché baissier, les coûts d’actions se réduisent et les investisseurs endurent les conséquences de leur risque. Toutefois, il existe des paramètres clés à noter pour augmenter sa chance de gagner sur le marché boursier. Pour rappel, quand le marché est stable ou baissier, il est souhaitable d’attendre le moment propice pour se lancer. Il s’agit bien de la période haussière.

Toutefois, vous avez la possibilité de miser dans des domaines prometteurs. Au nombre de ces derniers, figurent les biens de consommation, les soins de santé et le domaine financier. Ces derniers sont recommandés pour le début de la hausse. Au milieu, il est préférable de parier sur la consommation discrétionnaire et l’industriel. À la fin, il convient d’investir sur l’industriel, les matériaux, le pétrole et le gaz.