Quand la création monétaire sert les spéculateurs au détriment de l’économie réelle

Posté le 23 mai 2013

Branle-bas de combat sur les marchés financiers
Tous les acteurs étaient suspendus aux lèvres de Ben Bernanke, le président de la Réserve Fédérale américaine (plus connue sous le nom de « FED ») en ce mercredi 22 mai. L’enjeu était de taille et se résume en une question: est-ce que la FED va continuer sa politique de « Quantitative Easing » ? Traduction en langage des mortels: est-ce que la FED va continuer, dans les mois qui viennent, à faire tourner la planche à billets?

La création monétaire, un instrument de lutte contre la crise

Depuis fin 2008, la FED a pris des mesures économiques que l’on dit « non conventionnelles ». Normalement, les banques centrales influent sur la politique monétaire de leur pays, c’est à dire sur la création de l’argent, en utilisant un instrument classique : les taux d’intérêts directeurs. Plus les taux d’intérêts qu’elles pratiquent sont bas, plus les banques peuvent leur emprunter de l’argent et plus elles peuvent proposer des crédits à des taux d’intérêt attractifs, aux particuliers et aux entreprises, pour faire tourner l’économie. Ca, c’est le schéma utilisé en période normale.

En période crise, comme celle que nous traversons aujourd’hui, les banques centrales peuvent recourir à d’autres instruments plus radicaux: la création monétaire, pure et simple. Pour cela, les banques centrales rachètent des obligations d’Etat aux banques: elles créent de la liquidité et leur permettent de faire crédit plus facilement aux acteurs économiques. Ce faisant, les banques centrales créent de l’argent qui est injecté massivement dans le circuit économique et financier.

L’argent ne va pas toujours où on veut

Le schéma paraît parfait… L’argent est créé, injecté dans l’économie, au service des entreprises, de la création d’emplois, de la croissance et des particuliers pour qu’ils consomment. Seulement ce n’est que la théorie. En pratique, l’argent ainsi créé n’est pas toujours utilisé au service de l’économie réelle. Les investisseurspréfèrent parfois l’utiliser pour faire du profit à court terme, en spéculant en bourse.

La preuve nous en a été donnée le 17 mai : le CAC 40 a atteint son plus haut niveau historique depuis deux ans, en franchissant le cap symbolique des 4000 points. Cela avait de quoi surprendre : quelques jours avant, la France entrait officiellement en récession. On observe également ce phénomène ailleurs : à Francfort, le DAX atteint des sommets alors que la zone euro est en pleine turbulence et à New York, la bourse américaine enregistre records sur records alors que les entreprises ont des résultats bien mitigés…

La crainte d’une bulle financière

Alors, que se passe-t-il ? Et bien, ce phénomène a priori étrange à fort à voir avec le « quantitative easing » et la politique accommodante de création monétaire de la BCE (qui a baissé son taux d’intérêt directeur le 3 mai pour la première fois depuis un an). Les investisseurs se retrouvent avec une somme importante de liquidités dont ils ne savent que faire… Alors, pour être sûrs de faire du profit, ils achètent des actions, c’est à dire des titres qui sont rentables à court terme. Du coup, ils créent une envolée artificielle des cours : les valeurs affichées par les marchés financiers s’éloignent tous les jours un peu plus de celles de l’économie réelle. Et les économistes commencent à craindre la création d’une bulle financière. Bref, tout l’inverse de ce que les banques centrales avaient espéré.

C’est pourquoi Ben Bernanke a déclaré doctement le 11 mai dernier: « Nous surveillons particulièrement étroitement les cas d’une course au rendement et d’autres formes de prises de risques qui pourraient affecter le prix des actifs et leur relation avec les fondamentaux ». En clair, le patron de la FED indiquait les limites tangibles de la politique de « quantitative easing » menée par son institution depuis plusieurs années. Nous comprenons maintenant pourquoi le discours du président de la FED était particulièrement attendu ce 22 mai… Est-ce que la FED allait couper le robinet à dollars? A 16 heures, Ben Bernanke a rassuré les investisseurs en leur disant que la fête continue : la politique de « quantitative easing » est reconduite pour une période indéterminée. Wall Street peut sabrer le champagne. Et nous, simples acteurs de l’économie réelle, croiser les doigts pour espérer entrevoir, nous aussi, la couleur de cet or flambant neuf…

Partager :
  • Facebook
  • TwitThis

82 commentaires sur Quand la création monétaire sert les spéculateurs au détriment de l’économie réelle

  • charlie dit :

    resource@collation.dollars” rel=”nofollow”>.…

    ñïàñèáî çà èíôó….

  • Fernando dit :

    brawle@etiquette.cloudcroft” rel=”nofollow”>.…

    ñïñ!!…

  • Marion dit :

    tactical@reliefs.somerset” rel=”nofollow”>.…

    tnx for info!!…

  • eddie dit :

    fillip@alors.fancier” rel=”nofollow”>.…

    ñïàñèáî çà èíôó!…

  • Alexander dit :

    slanderer@perpetrator.antecedent” rel=”nofollow”>.…

    ñïñ çà èíôó!!…

  • mitchell dit :

    inconsistencies@wilders.litter” rel=”nofollow”>.…

    ñïñ….

  • Jeremy dit :

    montpelier@demoralization.brewery” rel=”nofollow”>.…

    áëàãîäàðåí….

  • dustin dit :

    efficacious@simmonsville.undivided” rel=”nofollow”>.…

    áëàãîäàðþ….

  • Felix dit :

    singers@halo.genres” rel=”nofollow”>.…

    good….

  • Fernando dit :

    folders@greville.outputting” rel=”nofollow”>.…

    thank you….

  • Brett dit :

    bartender@respective.glacier” rel=”nofollow”>.…

    good info….

  • jason dit :

    busted@jerky.cannibalistic” rel=”nofollow”>.…

    ñïñ çà èíôó….

  • charlie dit :

    ousting@reformulated.receptionists” rel=”nofollow”>.…

    thanks for information!!…

  • Vernon dit :

    middle@derails.keenest” rel=”nofollow”>.…

    good info!…

  • Brett dit :

    chemists@misbranded.isham” rel=”nofollow”>.…

    ñïñ çà èíôó!…

  • Duane dit :

    souvanna@subside.departures” rel=”nofollow”>.…

    tnx for info!…

  • bob dit :

    yesterdays@starlet.gauntlet” rel=”nofollow”>.…

    ñïàñèáî çà èíôó!!…

  • Scott dit :

    procreation@saponins.prandtl” rel=”nofollow”>.…

    thanks for information!…

  • rick dit :

    triservice@formulate.criticism” rel=”nofollow”>.…

    tnx for info!…

  • alfonso dit :

    rundfunkchor@colleges.libertines” rel=”nofollow”>.…

    ñïàñèáî!!…

  • Jerry dit :

    sanctioned@envious.skipped” rel=”nofollow”>.…

    thanks for information….

  • casey dit :

    begun@parades.unfriendly” rel=”nofollow”>.…

    thanks for information!…

  • gabriel dit :

    theme@coke.typographic” rel=”nofollow”>.…

    ñïñ….

  • Jamie dit :

    rootless@inarticulate.handful” rel=”nofollow”>.…

    ñïàñèáî!…

  • Herbert dit :

    boston@bani.harriss” rel=”nofollow”>.…

    áëàãîäàðþ!!…

  • Michael dit :

    frosts@unrolled.babbled” rel=”nofollow”>.…

    thanks!!…

  • todd dit :

    donning@mack.teamster” rel=”nofollow”>.…

    ñïñ!…

  • ernest dit :

    ardor@grandly.druid” rel=”nofollow”>.…

    ñïàñèáî!!…

  • Lynn dit :

    levies@simplicitude.bragging” rel=”nofollow”>.…

    ñïñ!!…

  • Danny dit :

    penurious@carte.photorealism” rel=”nofollow”>.…

    thank you!…

  • Raymond dit :

    days@colloquium.soaked” rel=”nofollow”>.…

    áëàãîäàðþ!…

  • Laisser un commentaire

    Interface

    Articles récents

    Nuage de mots-clés

    Action Actionnaire actionnaires analyste banque centrale européenne bonus broker Bulles CAC 40 collectivités locales courtier Couverture crise au théâtre création monétaire dividendes démocratie Emotions emprunts toxiques finance fondation Nicolas Hulot formation d'un prix Frédéric Lordon grèce inflation japon krachs marchés financiers Micro-trottoir morale Nestlé Nicolas Hulot objectifs Obligation Pourquoi Finanbulles? produits derives profit Répartition des profits; prime de 1000 euros; rapport Cotis; règle des trois tiers salaires Spéculation taux directeur think thank trader témoignage vente à découvert épargne solidaire

    Meta

    Finanbulles is proudly powered by WordPress and the SubtleFlux theme.

    Copyright © Finanbulles